Clôture électrique pour chevaux : comment l’installer en 7 étapes ?


Conseils / jeudi, juillet 29th, 2021

L’installation d’une clôture électrique est nécessaire pour parquer vos chevaux et les garder dans un espace sécurisé. Elle ne nécessite aucune compétence particulière ni de grands travaux, et le coût des accessoires électriques que vous aurez à utiliser pour sa réalisation est très abordable. Voici les différentes étapes pour installer une clôture électrique pour chevaux !

1. Traçage d’un plan de clôture

Le traçage de plan est la première étape si vous désirez savoir comment installer une clôture électrique pour cheval.  Cette première étape consiste à faire une esquisse du plan de la clôture sur papier ou à la tracer directement sur le périmètre à clôturer. Il faut aussi déterminer la longueur de cordon ou de ruban, le nombre d’angles, d’isolateurs, et de piquets nécessaires à l’installation de la clôture.

2. Installation des piquets de la clôture

Pour le tracé au sol des lignes droites, vous pouvez vous servir d’un cordeau. Une fois tracé, vous pouvez commencer par mettre en place les piquets aux angles. Si le périmètre est assez grand, vous pouvez vous servir d’une ancre d’attache ou jambe de force, pour soutenir chaque piquet d’angle. Les piquets d’angles étant installés, vous pouvez ensuite planter les piquets intermédiaires avec un espacement bien défini en fonction du type de conducteur, du type de piquet, et de l’environnement.

En général, pour des rubans de 40 et 20 mm, la distance inter piquets intermédiaires est respectivement de 3 et 5 m. par contre, si vous utilisez des cordons et des fils, il faudra espacer les piquets intermédiaires de 6 à 8 m. par ailleurs, les piquets en particulier ceux d’angle doivent être enfoncés dans le sol d’au moins un tiers de leur longueur totale.

3. Fixation des isolateurs sur les piquets

Il existe deux catégories d’isolateurs : les isolateurs qui bloquent le ruban et ceux qui laissent coulisser le ruban librement, si la tension dans le ruban est plus importante. Fixez les isolateurs à la bonne hauteur (80 à 140 cm).

4. Passage du fil ou ruban dans les isolateurs

Privilégiez des isolateurs qui bloquent fermement le ruban afin d’avoir une bonne tension d’un piquet à l’autre. En outre, grâce à une poignée isolante munie d’un crochet, vous pouvez aménager une entrée simple pour rentrer ou sortir de l’enclos. L’entrée permet de relier tous les passages dans la clôture et de la garder interrompue. Cependant, si vous avez prévu laisser ouvert le passage permettant d’entrer dans l’enceinte de la clôture, vous pouvez enterrer un conducteur isolé reliant les deux piquets du passage. Ce conducteur permet de garder votre clôture toujours électrifiée.

5. Installation de l’électrificateur

Réalisez l’installation de votre electrificateur dans un endroit à l’abri, près d’une alimentation sur secteur, ou un endroit ensoleillé pour un appareil solaire. Pour une meilleure conductibilité, enterrez votre électrificateur dans un endroit plutôt humide. Une fois, la mise à la terre effectuée, raccordez à l’aide d’un fil ordinaire isolé, la borne négative de l’électrificateur au piquet de terre, et la borne positive à au fil de clôture.

6. Test de fonctionnement de la clôture

Pour savoir si votre clôture est fonctionnelle, le plus simple est d’utiliser un testeur de clôture électrique. Cela vous évite de vous exposer en touchant les fils de terre pour vérifier si le courant y passe.

7. Mise en place de la signalisation

La dernière étape est plus préventive et consiste à accrocher une plaque de signalisation, tous les 50 m si une partie de votre clôture longe la voie publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *